Bejo France est heureux de vous faire découvrir un sixième extrait de la 10ème édition francophone de notre magazine de l’oignon 2021 sur "Le centre de connaissance Allium de De Groot en Slot" ainsi qu'un aperçu de la visite en France de ce partenaire.

Depuis plus de 50 ans, De Groot en Slot et Bejo travaillent en étroite collaboration, en tant que « partenaires en Allium ». Ensemble, ils élaborent les plans de culture pour l'ensemble de la gamme comprenant oignons et échalotes. Dans ce sens, De Groot en Slot travaille sans cesse à accroître, consolider et partager les connaissances au sein de sa propre organisation, mais aussi avec d'autres entreprises, et la filière dans son ensemble. Le centre de connaissance Allium de De Groot en Slot répond à toutes les questions concernant les oignons.

Le centre de connaissance Allium et sa gestion

La gestion des connaissances désigne le processus de création, de partage, d'utilisation et de traitement des connaissances et informations d'une organisation. Elle sert souvent à garantir ou améliorer la qualité, augmenter la rapidité et la flexibilité ou renforcer l'efficacité et la productivité. Sans oublier l'innovation qui impose de développer la créativité et la cohésion des collaborateurs au sein de l'organisation. De Groot en Slot va encore plus loin avec le centre de connaissance Allium.

La gestion des connaissances a déjà porté ses fruits pour les différents départements au sein de De Groot en Slot. Pour renforcer encore davantage la synergie entre les différents services, trois groupes de travail ont été créés pour opérer dans trois domaines différents. Ces groupes de travail se composent de collaborateurs issus de différents départements, de manière à réunir et partager différentes disciplines et domaines d'expertise. Les collaborateurs peuvent ainsi développer leurs propres connaissances en appliquant des informations pratiques et en les combinant avec d'autres techniques/méthodes et secteurs.

Un budget propre

Les domaines sur lesquels les groupes se concentrent sont les suivants : les mesures de culture, la technique de culture et le travail / la transformation, et enfin le matériel de base. Le groupe de travail "Mesures de culture" s'intéresse aux maladies et épidémies, aux résistances ainsi qu'à la lutte chimique, biologique et naturelle. Le groupe "Technique de culture et travail/transformation", également appelé "Équipe d'innovation", se penche sur la mécanisation, l'automatisation, les techniques de séchage et de conservation et la technique de vision. Le groupe de travail "Matériel de base" se consacre à tout ce qui touche les semences, le matériel de base pour la culture des semences et les bulbilles de première année.

Ces trois groupes sont libres de travailler avec leur propre budget. Ils mettent sur pied des essais et des projets et rendent compte à l'équipe de direction. Les trois équipes travaillent autant sur offre qu'à la demande : quels sont les besoins, quelles sont les connaissances existantes, que reste-t-il à découvrir et que faire de ses nouvelles informations ? Mais aussi : les connaissances sont-elles déjà à la portée d'autrui ou faut-il lancer des recherches ? Il arrive parfois que des informations très utiles à l'entreprise se présentent alors qu'elles n'étaient pas destinées au secteur en premier lieu. Les horizons sont donc très larges afin de toujours continuer à évoluer.

Des résultats

Quelles sont les réalisations du centre de connaissance Allium et quels sont les sujets qui occupent les groupes de travail en ce moment ? En voici quelques exemples :

  • La chambre d'essai (hotbox) sert à accélérer le processus de vieillissement des oignons et permet de déterminer de manière plus précoce la vente d'un lot. Cela représente plusieurs années de recherche notamment sur les variables de température et d'humidité.
  • Recherches sur la pureté des semences d'oignons et des bulbes. Développement d'une expertise sur les méthodes de germination.
  • Effet de l'apport d'engrais et/ou du type de sol sur le matériel de base pour obtenir et garantir une qualité et un rendement maximaux, de manière durable.
  • Essai sur les Fusarium visant à comparer les méthodes et systèmes existants sur le marché. Cela permet de développer des connaissances pour dispenser de meilleurs conseils aux producteurs, les génétiques diverses demandant souvent une approche différente.
  • Études CE sur différents processus au sein de l'entreprise. Les évolutions climatiques qui créent des manques d'eau nous obligent à trouver des alternatives.
  • Le développement de machines permettant de travailler de manière responsable en termes de conditions de travail et de technique, dans le pays comme à l'étranger.
  • Le développement d'un appareil permettant de mesurer la dureté. Celui-ci a été acquis par la suite par l'entreprise Proefboerderij Rusthoeve.
  • L'application du séchage à condensation pour la conservation des différentes génétiques.
  • L'application de la technique de vision. Un produit est étudié et contrôlé sous toutes les coutures par le biais d'une inspection automatique.

La "Pollinisation croisée"

Il est intéressant de constater que certains des sujets susmentionnés présentent des recoupements dans les différents groupes de travail. La "pollinisation croisée" qui en découle aboutit à d'excellents résultats. Un ancien collaborateur disait toujours qu'à un problème, il y avait trente solutions. Il n'en sera peut-être pas toujours ainsi, mais avec ses groupes de travail, De Groot en Slot est prête à relever toutes sortes de défis, que ce soit pour l'entreprise elle-même ou le secteur tout entier.

L'équipe commerciale De Groot en Slot en France

Cet été, l'équipe commerciale de De Groot en Slot (DGS), le partenaire de Bejo en sélection Allium s'est rendue en France.


Des échanges enrichissants ont vu le jour entre les deux partenaires Bejo et DGS. Les différentes visites ont permis de partager les connaissances de chacun, de la sélection variétale, en passant par la production de graines, la production d'oignons et d'échalotes jusqu'au départ du produit final prêt à la commercialisation. L'intérêt de cette rencontre est commun aux deux équipes. Pour DGS, ce fut le moyen de découvrir une distribution directe de Bejo avec les producteurs et d'avoir une remontée des besoins.


Ferme de la Motte, Terre du Gâtinais et Ferme des Arches sont trois clients majeurs qui nous ont ouvert leurs portes.